Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lumpini

La course dans un four à chaleur tournante !

14 Mai 2010, 06:51am

Publié par lumpini

En cette fin de mois d'octobre, la saison des pluies n'est pas encore terminée. L'humidité ambiante avoisine les 80 %. Dés que le soleil transperce les nuages: une bouffée de chaleur monstrueuse brûle nos poumons ! Normalement toute les compétitions de vélo se passent le matin de très bonne heure et finissent avant la chaleur: sois 10 heures du matin au plus tard ! Organiser une compétition à 13h-14h, l'heure la plus chaude de la journée, n'est pas du tout raisonnable et c'est même dangereux pour l'organisme surtout juste après le déjeuné ! Mais bon, c'est comme ça !!!

 

     competition-a-Phang-Nga 8945

      Tous le monde est survolté !

     competition-a-Phang-Nga 8947


 La voiture balaie qui vas avoir du boulot !!!!!

     competition-a-Phang-Nga 8948

 

Les trois premiers kilomètres sont assez rapide, ma chaîne est sur le plateau de 44 dents, pignons : 14-16 à l'arrière ! Je tourne les jambes comme un damné ! 

Pour l'instant personne ne m'a doublé, tous le monde restent tranquillement derrière moi dans l'aspiration. Il n'y en pas un qui prend de relais: "merci les gars !"

Il n' y a pas un kilomètre de vrai plat ! C'est une succession de faux plat montant et descendant !!!

 

Puis, à une intersection, nous tournons à gauche pour gravir un petit mur assez raide mais très court ! A cet instant trois avions de chasse lancés comme des balles me doublent dans le petit raidillon ! J'ai même l'impression qu'ils crament autant d'énergie qu'un sprint d'arrivé !!!

Ensuite, nous descendons sur 500 mètres à bloc, j'arrive néanmoins à recoller le groupe des trois fuyards !!! Ouf !!!!! J'ai réussi a ne pas me retrouver en chasse patate !!!!

Derrière, le mini-peloton à complètement explosé !!!!! Le team de Takua-Pa baisse pavillon.

  competition-a-Phang-Nga 8950

   cantine16

 

Nous tournons à droite pour parcourir une succession de faux plats montants, descendant, descentes technique, épingles à nourrice suivies de brusque remontée qui fait entendre le cliquetis des dérailleurs, nous relançons les vélos en danseuse tant bien que mal mieux vaut jouer du braquet et tourner correctement les guiboles ! La première bosse est très raide, du bon 15 % sur deux cent mètres. Elle est expédié aussi vite que j'écris ces lignes ! Suivi d'une descente très technique pas raide du tout ou il faut tourner les jambes comme un dingue avec le 44-12 !!!!

Puis, deux de mes compères finissent par avoir moins de puissance ! Je me retrouve donc avec "Beach-Boy" qui est situé à une bonne centaine de mètre devant moi ! J'ai vraiment du mal, la chaleur est vraiment épouvantable, je me demande si je ne vais pas abandonner tellement que je transpire !!! Je n'avais vu ça !!! Des infâmes rototo sortent de ma bouche, j'ai l'impression d'avoir le carburateur bloqué !!!! Ma copine accompagné d'un ami - Monsieur Tau - me suivent à distance avec une petite moto Honda !!! Ma copine ne comprends pas pourquoi je suis derrière "Beach-Boy". Monsieur Tau la rassure en lui disant que la vrai ascension va bientôt commencé et d'après lui, cela tournera vraisemblablement à mon avantage !

Dans une descente technique assez dangereuse, je manque de revenir sur "Beach-Boy" a cause d'une voiture de la police qui m'a empêché de passer ( sans le faire exprès ).

Nous remontons encore une portion très raide après un petit pont ! Et a cette instant, je reviens sur mon fuyard !!!! La jonction est faite !!!!!!!

Nous échangeons quelques mots sympathique sur notre état de fatigue mutuel ! Ce dernier me demande si je suis explosé de fatigue. Je lui répond que non ! J'ai encore de la ressource ! 

Ensemble, nous roulons ensemble sans chercher à griller l'autre. Sauf que dans une montée très raide, il essaie de me doubler, je ne change pas pour autant de rythme ! Mon braquet est le même pendant mes différentes reconnaissances sur ce parcours très technique. Comme je ne flanche pas, ll renonce de me doubler et il se positionne derrière moi ! J'ai l'impression qu'il bluffe, il me teste sur mon réel état de fatigue, bien sur, je n'accélère pas, j'essaie de temporiser au mieux pour garder des forces pour les deux derniers kilomètres qui sont encore plus raide que la grimpée de la Bastille à Grenoble.

        competition-a-Phang-Nga 8952


          competition-a-Phang-Nga 8953

      Monsieur IiK est en troisième position.

          competition-a-Phang-Nga 8955

 

          competition-a-Phang-Nga 8956

      Une contre-performance pour la star du rassemblement ! 

          competition-a-Phang-Nga 8958

Nous nous approchons de la route en ciment: le toboggan qui monte droit dans la pente.

Une fois de plus "Beach-Boy" place une autre attaque afin d'être en tête dans la longue rampe à 25 %. Je réagis tous de suite en me mettant en danseuse ! Il ne parviens pas à me dépasser !

Nous tournons à gauche pour entamer l'ascension de deux kilomètres hyper-raide, il me dépasse .Puis, d'un seul coup, il positionne toute ses vitesses à gauche: 22-32 !!!!!!! Mon rythme diminue, j'ai l'habitude de monter cette portion à 25% avec le 22-24. Hors de question de rester derrière lui !!!!! Dans un réflexe, je le re-double instantanément sans me lever de la selle, tous en appuyant régulièrement sur les pédales sans à coup ! Il est drôlement surpris, il essaie de changer de vitesses à la hâte, le bruit fracassant de son dérailleur s'entend nettement, il se met en danseuse, se rassois aussitôt... je l'ai complètement désarçonné , il est déboussolé !!!! Il ne s'attendait pas à cela, dans sa tête il était le gagnant tous désigné, lui le champion, à ses yeux je suis un inconnu, un outsider !!!!!

Mes reconnaissances et mon entraînement spécifique sur cette montée depuis 10 jours est en train de porter ses fruits !!!! 

Au premier étage, sur un petite portion de plat, ma copine (sur-excitée) me dit que ce n'est pas la peine de regarder de l'arrière, personne n'est derrière moi. Je me dépêche pour monter le plus vite possible afin de grapiller des secondes.

Je franchis la ligne d'arrivée en sprintant avec une avance de 52 secondes. Je suis drôlement surpris de ma victoire !!!!!!

         competition-a-Phang-Nga 8962

      Monsieur IIK finis par arriver 5 minutes plus tard !

                              competition-a-Phang-Nga 8967

Encore maintenant, je me pose la même question: comment ai-je fais ?????????!!!!!!!

                competition-a-Phang-Nga 8961

 

          competition-a-Phang-Nga 8960

Tournez la page......

Commenter cet article

Helliot 10/08/2010 21:25


super sympa, en plus on voit la vie du pays,
tu vis là bas ?


lumpini 10/08/2010 22:11



Je me rends en Thaïlande régulièrement depuis 2001. Depuis 7 ans, j'y vis 6 mois dans l'année, d'octobre à fin mars. C'est vraiment une autre planète !